MENU EXPOSITIONS
1996 Aldebaran, Espace d'art contemporain, Baillargues-Montpellier, France.


une personne de sexe masculin choisi par moi et inconnue du public se déplace pendant toute la durée du vernissage dans l'espace d'exposition en tenant dans les mains une petite radio allumée, le son mis au maximum, gênant la quiétude et le bon déroulement de l'ouverture de 'exposition.



"le temps désarticulé" Philip K. Dick ed. "j'ai lu"
300 livres de poche posés sur des étagères laissés gratuitement à disposition du public pendant toute la durée de l'exposition.
Comme pour le projet de "sculpture monumentale d'Ivry", les travaux de "Patrizia Giujusta" de la galerie Interno-DumDum (expos collectives), les Post-it, les Chiffres, les Mots etc..., je voulais expérimenter d'autres modes d'accrochages et d'autres types de lectures de l'oeuvre, en mettant l'accent sur la duplication et la non-unicité de l'oeuvre d'art, par la perte de l'origine (du là où ça se trouve) et de l'original (l'auteur), la perte du sens dans les performances sonores, et ce par le biais de la fragmentation et de la répétition dans l'espace et dans le temps, en multipliant toujours les points de vue, et les points d'écoute. Ce brouillage, ce parasitage disons, tendrait à revendiquer une poïetique de l'instant, rendant obsolète d'une certaine manière l'oeuvre dans ce qu'elle peut représenter de dépot de savoir et de technique!

Ampoules de 60 w accrochées au plafond de l'espace d'exposition, modifiant l'éclairage du lieu, laissant dans l'ombre les photos de l'artiste Florence Paradeis exposées en même temps.